• HOMMAGES


    HOMMAGES  :
          
        Félicitations pour vos poèmes et bien sûr, pour "l'érotisme solaire" de votre parole lyrique, qui célèbre avec grâce et beauté le réel merveilleux féminin, croyez cher  poète, à mon admiration.
    RENÉ  DEPESTRE, poète et romancier, Prix Renaudot 1988
    ****************************************************************************
        J'ai aimé votre poésie qui m'a emmenée avec tendresse et nostalgie au seuil du songe, vos poèmes donnent à voir et à sentir et sont baignés d'un amour démesuré,  félicitations.
                       ANDRÉE CHÉDID, Lauréat de l'Académie française, poète et écrivain
     ****************************************************************************
         Pour mon fidèle ami Dussottier qui commence a avoir en poésie la place qui lui est  due, poète très humain amoureux comme moi des femmes et qui voyage dans des  démesures et aussi dans ses rêves dans ce monde de folie.
                    PIERRE  BÉARN, Lauréat de l'Académie française, poète et écrivain
        **************************************************************************
        Beaucoup d'ardeur poétique dans ces vers en un grand lyrisme généreux, félicitations pour ces poèmes dont les mots s'envolent comme les oiseaux de la poésie.
              JACQUES  CHARPENTREAU, Président de la Maison de poésie de Paris
        **************************************************************************
        Votre style d'écriture est très original et moderne, il ressemble à la peinture abstraite, car vous vous exprimez à travers de belles images en utilisant un vocabulaire très riche, votre imagination joue avec les mots et créé des tableaux poétiques avec succès.
                            MIRANDA  IOANNIDOU-VOSNAKI, poètesse grecque, Athènes
        **************************************************************************
        Vos poèmes passionnés et passionnants ont une forme incisive où s'exalent les parfums  de l'aura d'un vrai poète.
                                HAO  NIÊN, poète et écrivain vietnamien, Hanoï
        **************************************************************************
        Beaucoup de goût et de sensibilité, de très belles images inattendues et hautes en couleurs conjuguées en un hymne à l'amour, du métier et du talent.
                                            MICHEL MARTIN, Prix Paul Verlaine
        **************************************************************************
        Jacques-François Dussottier nous offre une expression vigoureuse et juste, le poème est chez lui vivant et bien structuré, ses dispositions poétiques sont réelles, il possède une immense marge de perfectibilité, la recherche d'identité conduite généralement sans outrance, on y apprécie une sensibilité incisive, une densité charnelle et la résonance prégnante d'une réalité reconquise, autant de critères d'un langageauthentique qui s'inscrit avec bonheur dans l'espace de la poésie d'aujourd'hui.
                                                       MOREAU  DU  MANS, poète
        **************************************************************************
        Les yeux ivres de démesure, il regarde ardemment la face solaire de l'amour, il y a dans son message poétique une érotisation de la nature par les symboles qui portent des rythmes et des sonorités nouvelles. Hypersensible, clairvoyant et lucide, son oeuvre donne un aperçu de son lyrisme dont la gravité se fond au pathétique amoureux l'homme d'une criante sincérité reste à découvrir à travers son oeuvre, celle du critique humaniste et celle du créateur.
                                   BERNARD  LOBRY, critique, journaliste
        **************************************************************************
        Il y a dans son encrier le don des mots gonflés de sève et dans son coeur le don d'aimer, sa plume fait chanter les voyelles et danser les consonnes pour conjuguer l'amour à l'escale et en conjurer la fragilité, ses vers se déroulent et glissent ensorcelants arpèges musicaux sur la portée de l'imaginaire, c'est une floraison de vocables porteurs d'images fraîches et limpides, langage inspiré, avec des jaillissements précieux, de radieuses clartés, des sonorités mystérieuses, langage dont les turbulences
    s'apaisent en de délicates et sensibles songeries.
                  PIERRE  OSENAT, Président d'Honneur de la Société des Poètes Français
        **************************************************************************
        La palette de sa pensée poétique est d'une richesse exceptionnelle et il a le don de s'en   servir avec une réserve, un choix, une pudeur rare, pour parler d'amour, il accroche les mots en guirlandes avec des lumières rescapées de l'ombre.Le style de sa poésie pur et sobre, mesuré dans sa confidence, crée le poème dans le poème, vaste programme simple que tout poète devrait respecter.
                    CLAUDE  ÉVRARD-COUPIC, Président de l'Académie Vivien
        **************************************************************************
        Vous êtes la déchirure d'un talent simple, vous êtes la démesure, l'infinie magnificence d'une déraison, dans votre silence, il y a de l'éloquence, de l'immense dans vos atomes punis.
                 PHAM  QUÂT  XÀ,  poète vietnamien, lauréat de l'Académie française
        **************************************************************************
        Voici une poésie d'homme où toute femme peut se retrouver, il s'y développe une sensibilité , oserai-je dire une sensualité toute proche de notre ressenti féminin, et pourtant c'est bien un livre d'homme qui a aimé, qui aime et ne craint pas de le chanter  une belle écriture à mi-chemin de l'encre et du pinceau.
                                            JEANNINE  DION-GUÉRINpoète, artiste
        **************************************************************************
        Poète d'une délicate sensibilité , dans sa vie comme dans son écriture, il a besoin de   dépouillement et mot après mot, il tisse l'autoportrait de son cri, de sa vie, il joue parfois a inventer des mots, à glaner des signes, à caresser des rêves, car tout est toujours à recommencer, à réinventer avec la poésie, il dépose une touche d'éternité sur un horizon de liberté, là où l'homme tente de puiser un espace de survivance.
                                           MICHEL BÉNARD, Lauréat de l'Académie française
        **************************************************************************
        Ce poète a fait de l'élégance et de la beauté un art de dire, il mêle dans sa poésie chair et langage, sa poésie est à fleur de peau, à fleur de coeur, une écriture dépouillée transcendée par un lyrisme amoureux adulant la Femme, une manière incomparable de parler d'amour, de tendresse et de passion des êtres.
                                        BORNJ  TISKERT, poète norvégien, acteur, écrivain
        **************************************************************************
        La beauté des idées exprimées dans leur pureté a le don de nous séduire, d'une ingénuité pleine d'assurance, il sublime notre perception de la poésie en insufflant à l'image l'élan qui porte la confidence, le poète édifie son rêve et ne l'abandonne pas avant dans avoir épuisé le sens, il ne cherche pas dans la rêverie un simple procédé de renouvellement littéraire, il y invente la vie elle-même dans un espace qu'il a créé.
                                                   FLORA  MAURELLEpoète, comédienne
        **************************************************************************
        Poète/amant de la poésie, l'auteur, passionné à la manière d'un romantique qu'il est resté, nous offre ici une poésie rare. Il est aussi un poète de la rigueur et du tourment sa sensibilité native est sans doute plus importante que celle du commun des mortels. La richesse de son vocabulaire est vaste, ses images nombreuses et parfois irréelles,  il nous livre des poèmes puissants qui nous font partager ses émotions, c'est un poète majeur qui s'exprime par des mots concis et forts rendant ainsi palpable sa
    poésie, il est vibration et ferveur.
                                              FRANÇOIS  ARMAINVILLIERS,    poète, auteur
        **************************************************************************
        En épigone du grand Éluard, l'auteur, promène ses rêves d'éternité à des berges  irréelles , quand on perce le nuages des mots, un chant direct et pur fait vibrer la Nature,  l'état poétique n'est autre que l'élan spirituel  vers les hauteurs d'un ciel où tout serait lumière et pureté, élan partagé par l'amour sublimé de la Femme. Les vertiges de la vastité où bruit l'éternité nous entraîne vers les champs auroraux où des  cris de lumière naîtront dans les débris du vent pour faire lever l'âme des poètes.
                                                       JEAN  BAILLON,  poète,  conférencier, écrivain
        **************************************************************************
        Votre poésie vivante libérée est tout à fait actuelle sans l'hermétisme prétentieux de  beaucoup qui se disent modernes, vos poésies sont écrites avec élégance et talent. Parmi tous nos poètes, vous sortez "hors d'atteinte" du ronron habituel, charmée par votre poésie, vous êtes le jongleur de mots au refuge du temps perdu.
                                                    DENYSE  ESCOFFIER,  poète, conférencière
        **************************************************************************
        J'ai fait découvrir autour de moi votre poésie et je n'en ai que des éloges, des femmes de tout âge l'apprécient par la finesse et la sensibilité d'écriture si rare ch  un homme, il faut dire que les images, bien que précises et sans détours, sont très belles, très délicates, d'une source imaginative riche et subtilement colorée
                                         ANNE-MARIE   VERGNES,  poète, conférencière
        **************************************************************************
        Sorte d'absolu volé à la précipitation de vivre, l'érotisme tantôt friable, tantôt fruité, et   tendrement sensuel, nous accompagne dans la résonance de l'authenticité de cet hymne   à la gloire charnelle des corps, né dans la richesse de l'imaginaire, ces poèmes de  chevets qui sont le chant de l'attrait sensuel de l'être nous offrent ici, grâce au poète, un espace privilégié du désir, une écriture poétique qui captive l'instant dans cette  atmosphère de sensibilité amoureuse fugitive qu'est l'intimité érotique.
                                                        YSATIS, poète grec, écrivain
        **************************************************************************
        
    La poésie érotique est une poésie authentique, sincère, qui porte la liberté des sens  dans le respect de l'être, contrairement à la poésie pornographique (mais est-ce encore de la poésie?), qui contribue fortement à l'avilissement de l'humain aboutissant par un non-choix des mots à la vulgarité et l'obcénité et contrevient a l'académisme de l'écriture, la pornographie est une consommation commercialisée des sens à l'état   primitif et vogue loin de la volupté de l'être. L'auteur, ici, est très loin de cette vulgarité
    élégance, beauté, respect amoureux, émotion et respect de la langue nous offre à notre  lecture des instants privilégiés.
                                                JAMES  DES  ISLATTES,  poète, écrivain
        **************************************************************************
     
       Beaucoup trop de poètes estiment indispensables de  "cloîtrer"   la poésie dans une  mièvrerie désuète, ce qui est la meilleure façon de la mettre un peu plus en marge de son époque, pour permettre que la poésie sorte des sentiers battus et rebattus, n'est pas, il est vrai, à la portée du premier poète venu, or, lorsque paraît, enfin, un poète, digne de ce nom qui ose parler de cet érotisme sans lequel l'Amour n'aurait, si je puis dire, aucun sens , je ne peux qu'applaudir des deux mains, chez ce poète tout devient sublimation, tout est dit avec des mots superbes, flamboyants et, ce qui n'est pas un  mince exploit, pudiques dans leur chaleur, cette poésie signe les contours d'un grand  poète.
                                                            DANIEL   CHÉTIF, poète
       
    **************************************************************************
        Bien que ressortissant, comme lui, du pays de Rabelais, mais n'aimant guère, pour notre part, les outrances dénuées de subtilité, ce cathéchisme en la matière a également
    toujours été le nôtre, il convient en ce délire de volupté, de sauvegarder le rêve, l'amour du coeur et la tendresse. Dans sa poésie, l'auteur, s'en donne à désir et plaisir que veux-tu, à coeur joie et à mots découverts, pour nous faire, en symbiose, vibrer à l'explosion de ses félicités. Sur ce sujet charmant que constitue le jeu d'amour en  tenue d'Adam et Ève "le joli jeu du pousse-avant" de Louis le Onzième, lorsque   deux créatures du Bon Dieu, unies en une posture érotique, s'élèvent vers les hauteurs  aphrodisiaques et euphorisantes du Nirvana. Merci à l'auteur d'avoir su nous donner avec une grande liberté d'esprit et dans la langue la plus convenante ces poésies élevées
                                                  PAUL   COURGET,  poète, bibliothèque poétique
     
    ***************************************************************************
        J'ai goûté avec délices chacun de vos vers qui chantent un érotisme délicat, empreint  de tendresse et qui guide mon errance vers les rivages de la passion, merci pour cette promenade à travers le magnifique parterre où fleurissent vos jolis mots.
                                                    GEORGINA  MOLLARD,  poète, Genève
       
    *************************************************************************
        Un poète qui tient la route, qui sait négocier les virages et éviter les pièges que tend la création poétique, des mots bien choisis, bien pesés, un juste équilibre entre  classissisme et modernisme, qui ne sombre ni dans l'ésotérisme , ni dans l'hermétisme, des images fortes, claires, parlantes, un poète respectueux de notre belle langue.
                                                             RAOUL   POUILLY,  poète
       
    **************************************************************************
        L'auteur explore la lumière qui est en lui avec un grand souffle originel, voguant vers de vastes horizons pour situer ses rêves, il vit à la source du mot, tourné vers la plénitude  des sens, il rejoint ici l'origine dans cette naturalité, cette beauté âpre, avec des mots qui procèdent de l'instant et de l'instinct, vol profond, vision maîtrisée, souffle puissant  qui vibre dans le silence.
                                                               JULIEN  ORMEAUX,  poète
       
    **************************************************************************
        Ce poète épris des mots avec tendresse, violence, beauté, une écriture concise et forte où l'amour de l'amour, l'amour de la Femme transparaît à chaque vers, un hymne  déchirant où la souffrance est sous-jacente, le désir sublimisé, des poèmes rares.
                                FRANÇOISE  DES  VARENNES, Chevalier des Arts et Lettres  
      *****************************************************************************
    Merci Jacques-François Dussottier pour ces songes au seuil desquels, j'ai pu rêver grâce à vos poèmes
    auxquels je souhaite un grand succès
    Avec mes amitiés
    YVES  DUTEIL, auteur, compositeur, chanteur




    AUTRES  TEXTES  A  VENIR





    « PRÉFACESLIVRE d'OR »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :